Démarche artistique

 

 « Vers la lumière » - Résurrection

 

Représenter la Résurrection, fondement de la chrétienté, relève du  défi, car il s’agit de représenter en image ce mystère absolu et  insondable. Selon la Bible, le corps devient alors corps de lumière. Qu’évoque en moi ce mot : transfiguration, renaissance, cycle perpétuel de la vie, bain de lumière total qui illumine l’âme et le corps.

 

J’ai réalisé une première œuvre, un triptyque, la Résurrection du Christ. C’est à dessein l’esquisse d’un corps sans visage, car éthéré et spirituel. Fondamental pour moi cette lumière transcendante, j’ai tenté de la retranscrire par l’utilisation de pigments iridescents qui rayonnent subtilement sur la toile. Par l’Envol majestueux de ce corps éthéré, aspiré vers la lumière éternelle, par cet élan de Vie et d’ouverture à tout l’Univers, ce troisième tableau résume à lui seul la  Résurrection.

La deuxième œuvre, le tableau exposé ici, représente cette fois la Résurrection de tout être humain. L’être fragile que nous sommes, est traversé, inondé d’une lumière irréelle, inconnue et spirituelle. Pour se rapprocher encore plus de cette idée de lumière transcendante, j’ai poursuivi mes recherches en travaillant sur différents supports transparents. Cette œuvre je l’ai conçu comme un vitrail moderne. Car le vitrail, par excellence, révèle l’image grâce à cette traversée de lumière diaphane et lui confère une aura de spiritualité.

La forme ronde s’impose, car elle symbolise le cycle éternel de la vie, l’Alpha et l’Omega, le début et la fin. Le Christ dans son Envol, (voir  troisième volet du triptyque) vers la lumière transcendante, nous tend, à nous humains, la main pour le suivre. Intentionnellement, il y a deux perspectives différentes : l’Envol du Christ et la femme jaillissant des Ténèbres, éblouie par la beauté de la Nature, renait  à la Vie et à la Beauté.

Ce travail de longue haleine, réalisé en très grand format, permet d’envisager un projet de grande envergure tel un vitrail. Soit « classique » ou un  vitrail au verre  dépoli où seules les lignes du  dessin seraient polies, la lumière illuminant ainsi le dessin.

 


Exposition du 14 mai au 25 juin 2022, "Mosaïque d'un confinement",

"Salle Blanche" de la Librairie Kléber à Strasbourg

 

 

 

 


 

Exposition "NUDE" du 25 mai au 12 juin 2022

dans la galerie du Puchheimer Kulturcentrum PUC

Osker-Maria-Graf-Str 2,

82178 PUCHHEIM